Chris, récit d’un séjour en immersion française

1- Décision de venir en France

credit photo : Dorothy Hübner

Chris Williams est un chercheur en biochimie new-yorkais de 32 ans a postulé a à Montpellier dans le cadre d’un PRC ( partenariat Hubert Curien) sur les conseils de son épouse Clara qui a visité la France plusieurs fois dans sa jeunesse avec ses parents. Elle  a ainsi rendu visite à son « oncle Stan » comme elle l’appelle toujours en référence à l’oncle Sam). Stan  s’est installé en France, il y a un peu plus d’une quinzaine d’année. Il s’est marié avec une française qu’elle a juste vu pour leur mariage il y a dix ans car elle n’est pas revenue/retournée en France depuis.
Sa candidature a été retenue.
Il va venir rencontrer l’équipe de l’institut dans lequel il va travailler à Montpellier.

Il souhaite aussi découvrir la culture et la région au maximum pendant son court séjour et appréhender[1] l’étude du français.
Ce sont les raisons pour lesquelles[2] j’accueille Stan qui n’a jamais appris le français mais parle espagnol.

2 -Arrivée à Montpellier pour un programme d'immersion

credit photo : Arkady-lukashov

L’arrivée à Montpellier peut surprendre car l’aéroport n’est qu’à quelques kilomètres de la mer. 
Tout en redescendant les pieds sur terre lors de l’atterrissage, on découvre un aéroport de taille modeste.a rencontre à l’aéroport de Montpellier est aisée[3]. Il suffit d’attendre les voyageurs à l’unique entrée dans le hall d’arrivée avec une pancarte avec leur nom et un sourire pour accompagner la rencontre.

« Bonjour Stan et bienvenue. »

« Hello, bonjouuuuuu »

L’immersion linguistique à l’arrivée se fait doucement par touches. Inutile de se lancer dans de grands discours en français qui ne seront pas compris.
Je préfère parler anglais : mon accent laisse à désirer[4] et j’ai beaucoup de lacunes[5] en vocabulaire mais l’objectif sera atteint : se faire comprendre.
Petit à petit, je vais livrer [6] quelques phrases en français après avoir dit la même chose en anglais.

Bienvenue à la maison pour un séjour d'intégration

« Are you tired ? » Es-tu fatigué ?

Je vais tout de suite commencer par le « tu » car dans son milieu professionnel, il sera utilisé tout le temps. J’enseignerai plus tard le « vous » de politesse à utiliser avec les personnes que l’on ne connaît pas et en dehors d’un cadre amical.

Stan me répond «  Yes, exhausted »
« Yes, oui in French ! So let’go home ; you can have there something to eat and drink, take a shower and have a rest ! It’s only a 20mn drive. »

« Ok, merci » répond Stan.

 

Café-croissant frenchlanguagecoach
Credit photo :Jonathan-wiemers-

Arrivés à la maison, Stan découvre la maison et son appartement indépendant au 1er étage.
Nous discutons quelques minutes pendant qu’il se désaltère et prend un café/croissant.
Comme il est encore tôt, Stan s’est fixé deux heures de repos pour rester ensuite éveillé toute la journée et intégrer au mieux le décalage horaire. Son secret pour intégrer rapidement le décalage horaire ?
Les micro-sommeils qui lui permettent de récupérer rapidement de l’énergie quand la fatigue se fait sentir !

Vocabulaire  : en gras, sens dans le texte
[1] appréhender : (sens 1)  saisir, comprendre  (un objet ou un concept)
(sens 2) s’inquiéter d’avance d’un danger possible, d’un malheur éventuel
 
[3] aisé,e  : facile
[4] sujet (i.e cela ) + laisse à désirer => Se dit de ce qui est défectueux ou médiocre.
[5]une lacune(s) : un manque de connaissances, oubli
[6] livrer : donner, confier abandonner 
 
et grammaire :
[2] pour lesquelles
Poser la question sur le mot « raisons » :
=> pour quelles raisons..?
et chercher l’article du nom
les raisons
les raisons pour lesquelles + sujet +verbe
pour une raison, on écrit : « la raison pour laquelle »…
 
 

Laisser un commentaire

Fermer le menu